touvre club nautique rochefortais

Descente de la Touvre – 2 Février 2019

touvre kayak club nautique rochefortais

C’est à 9h30 que nous avons rendez-vous au club en ce froid glacial du 2 février.
Le temps est couvert mais nous sommes quand même 8 courageux à prendre la route pour Ruelle sur Touvre.
Christophe devait nous assurer la navette mais son fils qui voulait passer une journée tranquille à envoyé son père et ses sœurs visiter un lycée. Quelle drôle d’idée un samedi matin !

Jean Claude sera notre régional d’étape aujourd’hui et en ce jour de grande affluence sur les ronds points de France, celui ci nous les fera éviter en empruntant des raccourcis que seul lui connait.
Nous passons devant chez Corinne, mais elle est déjà dans le camion donc ne nous y arrêtons pas. Les conversations vont bons train dans le camion. Tout le monde est jovial jusqu’à ce que je lance le sujet sur le match de rugby de la veille ou la France menait à la mi temps sur sa pelouse, devant des Gallois pas très téméraire.. l’Amiral s’emporte… s’il avait été « coach » il aurait fait différemment. 

Nous arrivons à Ruelle, la maman de Jean Claude nous attends sur le parking.
Elle partagera notre repas, Alex, un copain de ma promo d’éducateurs qui habite au coin de la rue restera pour l’apéro !

C’est la chandeleur aujourd’hui et Jean nous apporte des crêpes que nous dégustons avec de la confiture de figues. La maman de Jean Claude a apportés des « zézettes » (il nous faudra la recette), les quolibets vont bon train car les « zézettes » sont plus petites que pensait Cécile. Il a donc fallu expliquer  la différence entre un « zizi » et une « zézette » ! 
Après le café et les breuvages qui vont avec c’est l’heure de se préparer.

Nous partons faire la navette : Jean Claude et sa maman m’ouvrent la voie avec le camion que nous déposons à côté des vestiges de la piscine de Bourgines, où la maman de Jean Claude explique que c’est là où il a appris à nager.

touvre kayak paddle voile club nautique rochefort cygnes

Nous sommes de retour à Ruelle, l’Amiral essaye de faire un démarrage à l’Américaine du haut d’une pierre qui se trouve dans l’eau, les autres l’en dissuadent car il y a un pieu en fer à cet endroit là … mais que fait il donc ? Nous apprenons qu’il s’est renversé juste après avoir fait la gym et embarqué sur la Touvre (Peut être qu’un protagoniste qui n’a pas fait la navette peut nous expliquer ce qu’il s’est passé… en tout cas il paraît qu’il y a eu une bonne dose de fou rire)

Nous commençons la descente, il y a beaucoup plus d’eau que toutes les autres fois ou nous sommes venus. Christian est heureux comme tout, c »est un adepte de la rivière. Il aimerait nous faire faire des exercices mais Pierre est déjà loin devant… Normal, il est mouillé et a envie d’en finir avec cette sortie….
Jean étrenne ses nouveaux gants, Plouf suit les conseils de Christian, j’entend un râle venant de devant moi suite à notre première difficulté. je me rapproche et entends « j’ai froid, j’ai les mains qui piquent, j’aurais pas du venir, j’aurai du rester chez moi »…
je me rapproche pensant que Christophe nous a rejoins mais non…. ce n’est pas lui, juste une autre personne du club dont le prénom commence par la même lettre.

Je m’éloigne car la personne commence à s’en prendre à moi comme si c’était de ma faute ! 

La sortie se fera sans encombre jusqu’à Angoulême ou nous rejoignons le club et son vestiaire chauffé. Comme ça fait du bien.
Christian et Jonathan se feront le saut de la mort sous nos yeux émerveillés! Pierre nous enverra le détail le lendemain, nous avons parcouru 8,7 kms en 1h23 de déplacement  effectif sur 1h59 de descente.
Je vous laisse regarder les statistiques de l’Amiral ainsi que son parcours qu’il nous a envoyé, certainement pour que l’un d’entre nous fasse le résumé de la sortie…. Je me demande qui va le faire …??? 🙂 

Le voyage retour se fera sur la même bonne humeur qu’à l’aller…. les « zézettes » de la maman de Jean-Claude disparaîtront très vite, elle avait pourtant missionné son fils de nous faire repartir chez nous avec une petite poche souvenir…
Le chocolat de Christian a subit le même sort. Corinne prends des photos sur le chemin du retour. Le soleil absent toute la sortie nous accompagne de face sur tout le retour, le bougre…
Corinne en profite pour l’immortaliser sur son portable. Je joins quelques photos de la sortie, je me suis permis d’y ajouter la maman de Jean-Claude, s’il le permet et si nous avons un recueil en fin d’année, peut être pourra-t-elle en faire partie. 

L’anecdote du jour ?  il restait un fond dans la bouteille de vin et nos deux filles l’ont terminés au goulot, elles se sont cachés pour que mon appareil photo ne les compromettent !
Patrick.

touvre club nautique rochefortais soleil couchant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *